Colomiers,
région toulousaine (31)

06.15.93.33.41
isabelle@dog-educ.com

Reprenons les bases en 5 minutes !

| |
Écrit par Isabelle

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

J'ai écrit cette publication sur Facebook mais je me dis qu'elle a tout à fait sa place ici, pour rester visible en tout temps :)

Cette vidéo est avec un chien mais elle est valable pour TOUT apprenant : vhien, chat, lapin, oiseau, humain...

Parce que je viens (encore) d'être obligée de rappeler qu'on a TOUJOURS le choix de rajouter une punition désagréable... Ou pas !
Et qu'au final, enlever un truc agréable et ne pas oublier de le remettre pour récompenser, c'est juste beaucoup plus efficace, beaucoup plus respectueux et confortable pour l'apprenant (et assez rapidement pour nous aussi)
... Même si ça demande un effort au début !

C'est tellement facile de dire "les méthodes positives, ça marche pas" quand on a essayé de les appliquer mais sans les comprendre réellement.. ! Tellement plus facile de râler que de se remettre en cause pour savoir où NOUS, on a pu louper une étape !..

Sauf que choisir ce chemin là, même s'il est plus compliqué au départ pour nous, c'est s'ouvrir la porte sur une relation profonde, complice et énormément riche en nouveaux apprentissages pour nous aussi !

Alors faites votre choix en votre âme et conscience

Un mot spécifique pour les perroquets :

Quand on fait s'envoler en le déstabilisant un oiseau qui était sur nous, on utilise le P- : la punition en enlevant un truc sympa, ici le lien social, très fort pour les perroks.
Quand on lui accorde notre attention, qu'on lui parle : on utilise le R+ : la récompense en ajoutant un truc sympa - ici le lien social.

Quand on dit un "non ferme" ou qu'on enferme, on utilise un P+ : ajout d'un truc désagréable... Et l'oiseau n'est pas câblé pour comprendre ça !.. tout comme un jeune chiot, tout comme un jeune enfant... Sa réaction va être l'incompréhension voire la réponse sur le même ton et un engrenage d'incompréhension et agressions réciproques.... jusqu'à ce que l'oiseau (ou l'enfant ou le chien) tombe dans un état de détresse acquise, l'abandon de la lutte (et de perte de confiance en l'autre et en lui même)

Attention, quand on le caresse et qu'il est en mue et qu'on lui fait mal (sans le vouloir), c'est du P+ !.... Alors non, la caresse n'est pas toujours une récompense.
Et 2 oiseaux qui se papouillent vont aussi par moment râler, crier voire envoyer un coup de bec parce que l'autre, sans le vouloir, leur aura tiré une plume de travers et leur aura fait mal : c'est juste de la communication, pas de l'agressivité Et on peut apprendre à nos oiseaux à faire doucement justement à ne réagissant pas, de manière à ce que pour se faire comprendre, ils n'aient pas besoin de déployer de grands arguments comme la morsure mais juste de manifester doucement leur désaccord sur ce mouvement particulier. A nous ensuite à nous ajuster pour leur montrer qu'on a pris en compte leur émotion. C'est un dialogue.

.... Maintenant, c'est à vous de voir et de choisir.
Mais ce n'est pas parce que vous ne savez pas utiliser le R+/P- que ça ne fonctionne pas
Je n'ai jamais dit que c'était facile. C'est quelque chose de complexe à intégrer et qui demande une constante vigilance de notre façon d'agir et une constante remise en question. Si ça ne fonctionne pas, ce n'est pas l'autre, le problème : c'est nous !

A nous de le mettre dans une situation où il est capable d'apprendre.

Catégorie : /