Colomiers,
région toulousaine (31)

06.15.93.33.41
isabelle@dog-educ.com

Apprivoisement (et récompenses)

| |
Écrit par Isabelle

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le monde peut bien s'effondrer après le cadeau matinal de mes calo.. ! J'ai "perdu" un bon 1/4 d'h ce matin mais tant...

Posté par Isabelle Barthes sur lundi 25 janvier 2016

Perle est arrivée à la maison à l'âge de 8 mois, en Novembre 2014. Elle venait de passer 4 mois dans une toute petite cage, avec un autre oiseau, sans sorties, sans manipulation si ce n'est des saisies avec un gant de cuisine pour tailler les griffes... Inutile de vous dire qu'elle était totalement sauvage !

Pourtant, comme vous le voyez sur cette vidéo, les progrès sont bel et bien là.

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

Gardez cette maxime en tête à chaque instant. Qu'avez-vous à être pressé : vous avez 15 ans minimun à partager !

Plus vous saurez vous contenter de PROPOSER en laissant l'oiseau DISPOSER, plus vous respecterez les ETAPES de son apprentissage, à la vitesse qui lui est propre et plus cette confiance sera solide et durable.

Quelle récompense ?

Alors déjà, ce n'est pas à vous à la choisir, mais votre oiseau va vous l'indiquer !

 V, ma conure, c'est la pomme. Cookie, le mâle conure... un peu n'importe quoi. Le tournesol, c'est sympa.

Minibec se damnerait pour un biscuit apéro, sauf que ce n'est pas bon pour lui.. Mais un crouton de pain ou une biscotte, ça croustille aussi.

Perle n'acceptait pas le tournesol : elle ne savait pa décortiquer la graine et c'était bien trop proche de la main-qui-fait-peur. Elle, c'était plutôt le millet.

Bref : à vous d'OBSERVER votre oiseau, de tester et de savoir détecter ses préférences.

Comment faire ensuite ?

PAS après PAS ! En laissant à votre oiseau l'initiative de la progression.

Au départ, parlez-lui dans sa cage, son espace, là pù il est en sécurité. Peut-être même en restant à distance. Puis en vous rapprochant.

Puis en mettant votre main près de la cage / en lui tendant un brin de millet à travers la cage. Puis cette cage, vous l'ouvrirez (et le mieux sera de le faire à un moment où vous avez du temps devant vous pour LAISSER l'oiseau regagner sa cage quand il le souhaitera, pour ne rien forcer).

Là encore vous proposerez le millet d'abord en bout de main, puis posé sur votre main. Puis il faudra monter sur un baton ou sur votre doigt (ça vous sera utilie pour les retours à la cage !) Puis il faudra monter ET rester sur le doigt. Puis il faudra monter, rester même si le doigt bouge un peu... Etc Puis un doigt viendra près de la tête (à distance quand même).. Et puis un jour, l'oiseau viendra de lui même caler sa tête sous votre doigt pour une caresse. Et là : frustre vous et frustrez votre oiseau !! Arrêtez tant qu'il est encore en demande de contact, pas quand ça a commencé à devenir agaçant !..

Bref, prenez votre temps !...

Encore un exemple pour vous convaincre de la nécessité de prendre son temps. Je n'ai JAMAIS demandé à Perle de faire un rappel - venir sur ma main pour récupérer une friandise - je ne la sentais pas prête... Sauf qu'un 4 mars 2016 :

? Perle s'est déclenchée au rappel !?! Du coup, mes rappels c'est n'importe quoi mais je suis toute chamboulée.. ! Ma rescue fait de terribles progrès !

Posté par Isabelle Barthes sur vendredi 4 mars 2016
Catégorie : /