Colomiers,
région toulousaine (31)

06.15.93.33.41
isabelle@dog-educ.com

Catégorie :

Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de violence physique qu'il n'y en a pas une morale... mais elle est pernicieuse... peu visible, peu lisible. Ce n'est pas pour autant qu'elle n'existe pas !

J'ai eu le débat ce matin avec des membres d'une asso de protection animale qui faisaient la promotion de la page d'un éducateur coercitif "mais je t'assure !! Il est doux avec les chiens ! Juste il n'utilise pas la récompense, il leur parle". Mon z'oeil ! Oui !... Quand j'ai regardé quelques vidéos en ligne, la violence était bien présente. Mais effectivement, pas de cri, pas de coups.

Alors pourquoi moi j'y vois de la violence psychologique ?

Martin Seligman, chercheur en psychologie, professeur à l’université de Pennsylvanie, a mis en évidence sa théorie de l'impuissance acquise qu'on appelle aussi (learned helpness en anglais) dès les années 70. Il a démontré qu’un individu, humain ou animal, placé dans l’incapacité de contrôler les événements survenant dans son environnement, adopte une attitude résignée et passive, proche de la dépression. On la dit « apprise » car, même si l’individu a ensuite la possibilité d’agir sur ce qui lui arrive, il reste sans rien faire, comme anesthésie, sidéré.

C'est bien souvent dans cet état que se trouvent les chiens qu'on a dressé avec une méthode coercitive. Un chien maintenu de force en laisse ultra courte et brièvement mais sûrement secoué pour qu'il reste en place alors qu'un individu le caresse finira par se résigner à ce contact, même s'il est mort de trouille... Pas de cri, pas de coup... Pour le quidam moyen, on caresse le chien, on lui parle. C'est pas brutal. Et pourtant SI !! C'est extrèmement violent.

Coercitif, ça veut dire "qui exerce une contrainte". Point.

Vous avez peur des araignées.. Si je vous maintiens de force (même gentillement et en vous parlant) et vous oblige à en avoir une qui marche sur vous, me trouverez vous violente ? Aurez-vous moins peur demain ?... Même si pour l'instant, évidemment, vous ne pouvez rien faire d'autre que de subir ?... Vous vous serez peut être résigné(e), mais c'est tout.

Le renforcement positif n’est pas juste donner des friandises... C'est apprendre au chien quoi faire dans telle ou telle situation, lui expliquer notre monde d’humain, lui apprendre à trouver des comportements alternatifs, à reproduire de bons comportements, lui expliquer ce qu’on attend de lui dans un système où les efforts payent.

Un chien craintif, on ne va pas lui imposer ce qui lui fait peur.

On ne va pas vous mettre l'araignée sur vous.

On va vous indiquer que si vous n'êtes pas à l'aise, c'est OK de s'éloigner.

On va vous montrer que quelqu'un d'autre peut la manipuler, qu'elle ne présente pas de danger. Vous allez pouvoir l'observer à la distance à laquelle vous êtes confortable. Et si vous désirez vous approcher, vous serez accompagné(e), encouragé(e), on vous indiquera quoi regarder d'intéressant, en prenant le temps pour que vous vous sentiez de plus en plus à l'aise.

Et progressivement, il y a fort à parier que vous allez finir par approcher de vous même et peut être même finir par la toucher... Mais ce sera à VOTRE rythme. Et le jour où vous en serez arrivé là, ce sera fiable.

Alors que si je vous la colle dessus direct, il y a fort à parier qu'une prochaine fois si vous la voyez avant moi, vous allez vous jeter dessus en hurlant pour l'écraser avant que je ne l'attrape pour vous la mettre dessus...........

(Pas de panique... Je n'aime pas les araignées... Je ne vous en mettrai donc pas une dessus)

C'est pareil avec un chien réactif... Si vous le forcez, vous en faites une bombe à retardement. Même si pour l'instant il ne dit rien... Même si pour l'instant "ça va mieux" de votre point de vue. Il y a le risque qu'un jour, il "pète les plombs sans préavis"

Quant à l'argument de "il est capable de sauver des chiens que les éducateurs en positif sont incapables d'aider", c'est de la pure légende urbaine à la limite de la diffamation !

Ces chiens là prennent du temps à remettre sur pattes et oui, ça demande la totale implication de la part du propriétaire. C'est un travail au long cours et la limite c'est la disponibilité que VOUS allez pouvoir mettre en oeuvre. Mais si vous vous y mettez sérieusement, ces chiens là sont justement de merveilleux candidats au travail avec des méthodes basées sur le renforcement positif !.. Il n'y a qu'à regarder des superbes résultats obtenus par Catherine Collignon dans les refuges, par l'AVA, par Jérémy Sérindat, etc.
Je n'ai chaque jour qu'à regarder les progrès fait par Pépito qui était réactif à son arrivée à la maison...

Cette violence n'est pas spectaculaire mais elle est réelle. Voyez la...

Catégorie :

bisounoursAccueillir des chiens / chats / NAC pour leur éviter un passage en refuge, s'investir concrêtement dans la protection animale, participer au fait de donner une seconde chance à ces animaux, voilà de bien belles résolutions mais concrêtement, comment ça se passe ?

"on m'a dit qu'il était OK chat"

Il n'y a pas grand chose qui m'horripile plus que ces étiquettes de "OK x" !... OK quoi ? Parce qu'il a été "testé" dans un contexte totalement flippant pour lui à son arrivée au refuge/asso ? Sur les déclarations de l'ancien propriétaire (dont le but, rappelons le, est de repartir sans cet animal..) ?

Vous êtes OK tout humain, vous ?... Pas moi... J'en trouve toujours quelques uns qui ont le don de me hérisser le poil, malgré tous les exercices et les efforts d'ouverture d'esprit, acceptation et compassion que je peux faire.

Donc dans tous les cas, la règle va être de considérer que l'animal que vous accueillez chez vous est OK rien du tout !.. Cela va vous permettre de mettre en place des actions de préservation, d'anticiper les éventuels problèmes plutôt que de les subir (ou les faire subir à vos propres animaux - qui, soit dit en passant, n'ont pas demandé à accueillir un autre dans leur groupe)

"Le chien que j'ai en FA a mordu le facteur, que peut faire l'asso ?"

Lorsque vous prenez la responsabilité d'accueillir un chien, l'asso en est certes le propriétaire mais vous en êtes le gardien et donc le responsable au quotidien ! S'il y a un accident, c'est VOTRE assurance responsabilité civile ou vous même qui devez en assumer les conséquences.

A noter : c'est la même chose quand vous faites "pet sitter", même au black...

"Le chien que j'accueille a détruit mon canapé !"

C'est le risque ! Vous accueillez un animal perturbé ou un jeune qui n'a pas encore toute son éducation de faite... Et pour la même raison que précédemment, ces dégradations sont pour votre pomme. Sachez le et préparez vous psychologiquement et physiquement (on range !)

"Devenir FA alors, c'est quoi ?"

Devenir FA, c'est accueillir un animal dont les frais vétérinaires et alimentaires sont pris en charge par l'association. Par contre, tout le reste vous incombe !

Je lis de plus en plus de problèmes de ci de là avec des personnes qui ont souhaité s'investir mais n'ont pas mesuré par avance les difficultés et les responsabilités que cela pouvait représenter...

Alors pour vous comme pour eux,  réfléchissez bien avant de vous engager : ces animaux subissent déjà une perturbation forte, si en plus ils doivent changer plusieurs fois de famille d'accueil, certains en deviennent limite inadoptables car développant des troubles du comportement liés à cette insécurité.
Lorsque vous vous engagez pour être FA, dans l'idéal, c'est jusqu'à l'adoption de celui-ci... Et ça peut durer plusieurs mois ! Vacances incluses.
Quand vous vous engager pour être FA, vous intégrez un nouveau membre (temporaire) à votre groupe social.
Attention aussi, quand vous devenez FA : vous subissez l'insécurité du nouveau mais vous déstabilisez, de fait, votre groupe social !... Avec des impacts potentiels sur vos propres compagnons.

Catégorie :

Réfléchissez bien !

Souvent, j'ai des demandes de stage (je ne prends pas de stagiaire et vous allez comprendre pourquoi, je pense...) avec comme justification "j'adore les animaux !". Soyons clair... Pour être un bon éducateur canin, il faut certes des connaissances en éthologie canine mais pas que ! J'espère surtout que vous aimez les humains ! Parce que votre "vrai" métier d'éducateur, c'est de coacher l'humain ! C'est lui qui a la clé d'une relation harmonieuse avec son compagnon, pas vous !

Vous n'êtes pas là pour "programmer" le chien et le rendre avec une télécommande.

Vous êtes là pour identifier ce qui cloche entre les besoins du chien et les propositions de vie de son propriétaire (environnement, relationnel, activité, etc). Vous n'êtes pas là pour résoudre un problème mais pour en identifier la cause et permettre au propriétaire de trouver la solution qui lui convient pour corriger la situation, pas pour imposer une solution toute faite.

"Il ne doit pas monter sur le lit, il doit franchir la porte après moi, il doit manger après moi"... Si c'était si simple, ça se saurait et on n'aurait pas besoin d'éducateurs.

Pour être un bon éducateur, il va vous falloir accepter de vous remettre en cause régulièrement car les connaissances d'un jour ne sont plus forcément vraies le lendemain, que la recherche et notre compréhension avancent.

Il vous faudra être ouvert d'esprit, bienveillant et excellent communiquant.

Alors oui, vous verrez des bouilles de chiens super craquantes, vous aurez des léchouilles, des câlins (ou pas !!) mais votre plus grosse récompense, ce sera de voir progresser l'équipe maître/chien, voir grandir leur relation, leur complicité. Vous allez donner beaucoup et parfois recevoir peu. Qu'importe !

Mais pourquoi ne prends tu pas de stagiaire ?

Je suis éducateur du week-end, j'ai choisi d'avoir un "vrai métier" à côté qui me permet de vivre... Parce que prenons un cours classique d'1h à domicile.

Je le facture au tarif de 45€

De ce tarif, il faut déduire les frais de déplacement (je les ai fixé à 15km max...) Mettons que ce jour là, je sois à 10km, c'est la moyenne. Il me faut déduire 2 x 10 x 0.493 = 9.86€
Généralement, pour faire ce trajet, je vais mettre une vingtaine de minutes => Donc durée de la prestation 2 x 20min + 1h = 1h40

Il me faut ensuite déduire mes charges : comme auto entrepreneur artisan (obligation depuis le 1er octobre 2017), j'ai 22.78% de charges sur mon chiffre d'affaires : 22.87% x 45 € = 10.25€

Donc sans compter les impôts (CFE, impôt sur le revenu), la formation continue ni les autres dépenses, je suis déjà à 15€/h ... Autant vous dire que pour en tirer un salaire correct, il va falloir en faire, des heures !

Donc ne rêvez pas : vous ne vivrez pas de la seule activité d'éducateur canin.

Catégorie :

Mes animaux ne sont pas que mes compagnons de vie, ce sont mes guides

Lorsque j'ai décidé de commencer à les écouter, à essayer de les comprendre, à accepter de considérer qu'ils ont une identité, un tempérament, des émotions, une âme et tout autant la légitimité d'être ici que nous, j'ai commencé à grandir.

Bien sûr, mes parents m'avaient donné une éducation me permettant de me débrouiller en tant qu'humaine dans la vie, l'école, les diplômes m'ont donné un métier. Mais mes animaux à poils et à plumes ont poursuivi le travail en me remettant face à moi-même et en me mettant sur la voie du développement personnel et de la spiritualité.

Wellington, mon ange

Mon spitz-loup, Wellington, m'a appris le lâcher prise. Ils ont dû s'y mettre à plusieurs mais Well a été des plus actifs dans mon apprentissage. Son regard me disait souvent "c'est pas grave" et il avait cette légèreté dans son approche de la vie, une espièglerie, une gaîté, une confiance qui m'ont aidé à retrouver mon propre enfant intérieur.

Mes oiseaux ont été très actifs aussi dans cet apprentissage. Avec eux, nulle contrainte n'est possible sans risque énorme sur le futur. Ils m'ont appris la patience, la remise en cause, la recherche de stratégie, la reconnaissance, la bienveillance, l'acceptation.

Que de mots !

Oui mais que de belles aventures partagées avec eux !! Le jour où j'ai décidé de les écouter, j'ai commencé à rencontrer de magnifiques personnes. Loulou et Nibble, mes premiers CKC avaient déjà ouvert les portes de belles amitiés. Les spitz ont continué, les oiseaux aussi... 
Et maintenant, je rencontre des personnes qui prennent le relais de mes animaux et me donnent des clés pour aller plus loin encore avec la communication animale, les massages, les énergies...

Je ne suis encore qu'au début du chemin... Et certains vont me prendre pour une folle. Tant pis ! J'ai 7 ans dans ma tête et c'est très bien.

Mes animaux m'ont fait évoluer dans ma vie de tous les jours et mon approche aux autres personnes

Se concentrer sur la solution plutôt que sur le problème, écouter et entendre l'état émotionnel de l'autre, ouvrir son coeur pour accepter de regarder la situation selon une autre perspective, faire preuve de bienveillance, définir son objectif mais rester à l'écoute de la façon de l'atteindre ensemble, guider mais non imposer... Tout ça, c'est ce qu'on appelle "les méthodes positives"... Mais ce n'est pas vrai que dans l'éducation canine, ça devient rapidement une nouvelle approche de la vie et des relations aux autres.
... Et ça, c'est top !

Je ne remercierai jamais assez mes compagnons du temps de vie qu'ils m'ont permis de partager et de tous les enseignements qu'ils m'ont donner ! Et ça, ça n'a pas de prix !
Alors mon métier de coach en éducation canine, c'est aussi vous permettre de toucher du doigt cette ouverture, de poser un petit caillou sur votre chemin de vie pour que peut-être vous aussi, vous décidiez de vous laisser entraîner sur ce chemin plein de découvertes, d'amour et de surprises.

Catégorie :

J'ai écrit cette publication sur Facebook mais je me dis qu'elle a tout à fait sa place ici, pour rester visible en tout temps :)

Cette vidéo est avec un chien mais elle est valable pour TOUT apprenant : vhien, chat, lapin, oiseau, humain...