Colomiers,
région toulousaine (31)

06.15.93.33.41
isabelle@dog-educ.com

Un chien reste... un chien !

Suis un braque et alors ?J'avais dit que j'arrêtais les groupes FB... Je sais que généralement je m'y ennerve. Mais bon ! Quand on veut des renseignements sur une race, c'est bien de discuter avec des propriétaires...

...Ou pas !

Est évidemment venue sur ce groupe la question d'un chien sur un terrain non clôturé.

Il s'avère que le chien en question est un braque de Weimar... Pourquoi pas.

Les conseils sur le choix de la meilleure clôture électrique s'enchaînent...

Alors évidemment, il a fallu que je demande pourquoi penser directement "sanction" au lieu de penser "éducation"...

Mais il paraît que "c'est pas pareil"... que "c'est un chien de chasse"... que "c'est pas avec 2 friandise et quelques drapeaux que vous allez l'empêcher de courir après un animal".

Alors oui, certaines races possèdent des prédispositions particulières de par leur génétique : c'est un FAIT.

Et un chien de chasse... chasse ! C'est normal.

Mais si un animal est capable d'apprendre que s'il franchit la clôture, il prend une décharge, pourquoi ne serait-il pas capable d'apprendre qu'il a intérêt à rester dans une limite donnée ?? Selon quel principe scientifique ?
Et s'il est vraiment trop têtu pour ne pas tenter de poursuivre un lapin ou autre à la moindre opportunité, pourquoi une décharge l'arrêterait-elle de manière certaine ? Ne risque t-elle pas plutôt de l'empêcher de revenir...?

Un chien reste un chien et les mécanismes d'apprentissage sont les mêmes pour TOUS les êtres vivants.

L'éducation positive, c'est une philo de vie, un entraînement du maîtreC'est quand même "marrant" qu'on en soit encore à chercher cette p**n de solution de facilité alors qu'une autre approche est possible. Alors oui, évidemment, si on veut mettre ça en place de manière positive, ça va être un boulot qui va prendre un peu plus de temps que de laisser le chien se prendre une ou deux châtaignes...

Mais je suis vraiment la seule à considérer que b**l ! ils méritent bien quand même qu'on prenne ce temps ?

Dans la même conversation, on m'explique sur parfois il faut demander 5 ou 10 fois "à ta place" alors qu'il connaît l'ordre par coeur et qu'on n'a jamais cédé.... OK. 
Il est têtu... OK

Mais si on arrête avec cette étiquette et qu'on se demande qu'est-ce qu'il cherche, pourquoi il n'arrive pas à rester à sa place, pourquoi c'est plus fort que lui et qu'est-ce qu'on peut mettre dans la balance pour l'aider à trouver la motivation nécessaire à rester à sa place ? Quelle stratégie peut-on mettre en place ? 

Vous devez travailler, c'est votre rôle, vous savez le faire, le patron vous l'a demandé.... Mais ne me dites pas que vous n'êtes pas un peu plus motivé à le faire, que ce n'est pas plus facile quand vous savez qu'il y a une prime, une augmentation ou de la reconnaissance à la clé !

Et bien figurez-vous que nos chiens sont pareils !... Lorsque la récompense est à la hauteur de l'effort, ils sont d'avantage enclins à coopérer plutôt qu'à essayer de trouver une stratégie pour esquiver la contrainte qu'on leur impose.

Arrêtez d'exiger gratuitement parce que "un chien ça doit obéir", posez vous la question de "qu'est-ce que je mets en place pour que ce soit facile pour nous deux" : ça ne veut pas dire tout céder, ça ne veut pas dire ne rien demander... Mais de le demander différemment !

Petit exemple concrêt de ce matin : j'ai des trucs à ranger dans la cuisine mais je sais que ça va être l'heure de manger pour mes 3.

A- m'en fiche, je fais ce que j'ai à faire et dans quelques instants il va falloir que je m'agace à exiger un "ta place" pour pouvoir bouger tranquille dans ma cuisine et comme ça va me gonfler je vais finir par leur filer à manger

B- je les fais manger maintenant tant qu'ils ne demandent pas encore, je leur donne à manger puis je leur demande "ta place" pour faire ce que j'ai à faire. Puis quand j'aurai fini, j'irai leur dire merci.

Dans le 1er cas, outre le fait qu'on va mutuellement s'énerver de bon matin, je vais en plus renforcer leur attitude et le fait de ne pas rester à leur place : ça va être de pire en pire.

Dans le 2ème cas, j'ai cultivé le calme et le "ta place".

A vous de choisir qui des deux est le plus intelligent... Il paraît que c'est l'humain. Soyons à la hauteur de notre réputation !

 

Catégorie :